Assurance jeune conducteur à Marseille | Comment la choisir ?

Vous avez obtenu votre permis de conduire depuis moins de trois ans ou vous n’avez pas été assuré au cours des trois dernières années ? Étant alors considéré comme conducteur expérimenté, vous vous demandez comment choisir votre assurance jeune conducteur avec un courtier en assurance à Marseille. Voici les critères à comparer.

Faire le point sur votre situation actuelle

• Vous possédez votre propre véhicule :vous devez souscrire auprès de votre compagnie d’assurance un contrat auto en tant que conducteur principal.
• Vos parents vous confient leur véhicule : vous devez être désigné comme conducteur secondaire sur le contrat d’assurance de vos parents.
• Vous n’avez pas de véhicule à conduire et vous comptez emprunter celui d’un de vos proches. Sachez qu’en cas d’accident, il est possible que vous ayez une franchise plus élevée que prévu puisque vous n’êtes pas un conducteur secondaire sur son contrat.

Définir le tarif de votre contrat auto jeune conducteur

La surprime de risque du jeune conducteur

En tant que jeune conducteur, ou non assuré depuis 3 ans, vous n’avez pas encore d’expérience et votre conduite est considérée à juste titre comme plus « à risque » qu’un conducteur pouvant justifier d’un comportement rassurant au volant. Une prime supplémentaire est alors ajoutée au tarif de base du contrat d’assurance : la surprime de risque.

Les détails de la majoration

Chaque compagnie d’assurance a son propre tarif « de base », puis, pour les contrats auto jeunes conducteurs, chacune définit également le pourcentage de majoration, par rapport à ce tarif initial. Ainsi, vous payerez une majoration de :

• 100 % maximum du tarif de référence la première année ;
• 50 % maximum la deuxième année ; 
• 25 % maximum la troisième année.

Les autres caractéristiques du contrat

Le tarif de votre contrat varie également :

• en fonction du véhicule que vous assurez ;
• l’usage que vous allez en faire ; 
• la zone géographique de stationnement ; 
• si vous avez suivi une formation complémentaire au permis de conduire.
L’avantage de la conduite accompagnée


Si vous avez suivi la formation conduite accompagnée et que vous n’avez pas provoqué d’accident, votre surprime sera environ de :

• 50 % au lieu de 100 % la première année ;
• 25 % au lieu de 50 % la deuxième année ;

12,5 % au lieu de 25 % la troisième année.

Retour